Comment choisir son tensiomètre ?


Qu’est-ce que la tension artérielle ?

La tension artérielle ou pression artérielle est la force qu’exerce le sang sur la paroi des artères. Le Pascal (Pa) est l’unité de mesure internationale, mais l’habitude en France est d’exprimer la pression artérielle en millimètres de mercure (mmHg) ou encore en cmHg.

On distingue deux mesures :
  • La pression artérielle systolique (PAS), est la valeur la plus haute, elle est mesurée lorsque le cœur se contracte et propulse le sang dans les artères.
  • La pression artérielle diastolique (PAD) est la valeur la plus basse, elle est mesurée lorsque le cœur se relâche et se remplit de sang.

La tension artérielle est en constante variation chez un même individu, la régulation est complexe et se fait par plusieurs mécanismes : la vasodilatation diminue la tension artérielle, la vasoconstriction l’augmente, la sécrétion d’hormones : Adrénaline, Rénine, ADH, … modifient aussi la tension. Cela explique la grande variabilité de tension chez un même individu en fonction du moment de la journée, du stress, température, position, rythme cardiaque…


Pathologies de la tension artérielle

On parle d’hypertension artérielle (HTA) lorsque la mesure est supérieure à 140/90 mmHg, mais les valeurs seuils sont propres à chacun et à définir avec votre médecin en fonction de l’âge, pathologies, diabète, grossesse…
L’hypertension artérielle est une pathologie cardiovasculaire aigue ou chronique pouvant entraîner de graves complications. En France, l’hypertension artérielle touche près de 10 millions d’individus. L’HTA fait partie des facteurs de risque cardiovasculaires au même titre que le diabète, le tabagisme, l’hypercholestérolémie, l’obésité… L’hypertension artérielle augmente donc le risque de survenue d’AVC, d’infarctus du myocarde, d’AOMI, mais aussi de complications rénales jusqu’à l’insuffisance rénale.

Les signes de l’hypertension artérielle peuvent être des céphalées (maux de tête), acouphènes ou phosphènes (vision de points lumineux), palpitations, vertiges, saignements de nez de l’œil… Mesures hygiéno-diététiques pour limiter l’influence des facteurs de risque :
  • Alimentation diversifiée pauvre en sel et en graisses
  • Limiter le surpoids
  • Limiter la consommation d’alcool
  • Arrêt du tabac
  • Limiter le stress
  • Veiller à un bon sommeil
  • Limiter la consommation de réglisse


Commet choisir son tensiomètre ?

Un tensiomètre est un appareil de mesure de la tension artérielle. Le tensiomètre traditionnel manuel nécessite la présence d’un professionnel de santé qui utilise un
brassard occlusif et un tensiomètre. La mesure est fiable mais ne permet pas de suivre régulièrement sa tension à domicile. Pour réaliser l’auto-mesure de la tension artérielle, seul un tensiomètre électronique peut être utilisé. Il en existe deux types : le tensiomètre au poignet et le tensiomètre au bras. Les tensiomètre au poignet a l’avantage de ne pas être encombrant et très facile à placer, en revanche, il est indispensable de positionner le tensiomètre au même niveau que le cœur, pour cela il faut placer le coude sur une table et poignet à la hauteur du cœur. Le tensiomètre au bras est plus volumineux, le brassard est plus difficile à mettre en place mais la mesure est plus précise, ce sont les modèles de tensiomètres recommandés par les médecins. Les tensiomètres électroniques permettent un contrôle régulier chez soi de la tension artérielle, les données recueillies doivent être notées dans un carnet d’auto-surveillance tensionnelle et pourront être utilisées par votre médecin pour une meilleure prise en charge.


A quelle fréquence mesurer sa tension artérielle ?

Il est conseillé de mesurer sa tension artérielle 3 jours de suite à 2 moments de la journée :
  • 3 prises de mesures le matin au réveil à 2 minutes d’intervalle chacune.
  • 3 prises de mesure le soir après le dîner de la même façon.


Comment utiliser un tensiomètre électronique au poignet ?
  • Dans l’heure précédant la mesure : ne pas fumer, boire un café ou faire une activité physique
  • Se détendre 5 minutes avant
  • S’asseoir confortablement au calme devant une table
  • Ne pas croiser les jambes, garder le dos droit et les pieds à plat
  • Positionner le tensiomètre au poignet
  • Placer le coude sur la table
  • Positionner le poignet à la hauteur du cœur
  • Démarrer la mesure
  • Ne pas serrer le poing, ne pas parler ni bouger et rester détendu

Comment utiliser un tensiomètre électronique au bras
  • Dans l’heure précédant la mesure : ne pas fumer, boire un café ou faire une activité physique
  • Se détendre 5 minutes avant
  • S’asseoir confortablement au calme devant une table
  • Ne pas croiser les jambes, garder le dos droits et les pieds à plat
  • Placer l’avant-bras sur la table
  • Serrer le brassard au niveau du bras
  • Garder la main ouverte et diriger la paume vers le haut
  • Démarrer la mesure
  • Ne pas serrer le poing, ne pas parler ni bouger et rester détendu